Quelles étaient les routes concernées par le passage à 80 km/h

Hello,
Très courte question : quelqu’un a-t-il sous la main un jeu de données avec les routes qui sont passées à 80km/h en 2018 ?
J’avais fait un traitement sur le fichier accidents des de la route pour ne garder que les accidents sur les portions de voies concernées, mais j’aimerais bien pouvoir partir d’un jeu de données spatial propre sur les tronçons initialement concernés par le 80 km/h.
Merci !

1 Like

A part une archive des données OSM, je ne vois pas trop et ça ne sera sûrement pas exhaustif.
Même aujourd’hui on n’a pas en opendata la fameuse BDVMA (BD des Vitesses Maximales Autorisées), pourtant prévue par la Loi Lemaire.

La dernière fois que j’ai posé la question à l’IGN qui a été chargé de ce travail, son directeur a répondu « c’est pour dans quelques semaines »… et c’était fin 2018 !

1 Like

il existe une modèle pour cette donnée BDVMA ?

Pour info, @alphoenix a fait deux demandes sur ces données :


1 Like

Une demande coordonnée avec @Valexandre huhu

1 Like

Deux remarques:

  • le réseau routier national représente très peu de routes (en gros les nationales).Cette base était prévue pour un contenu bien plus exhaustif si mes souvenirs sont bons.

  • pourquoi demander communication et ne pas demander la publication ? Oui elle est prévue par la loi mais d’expérience il vaut mieux demander directement une publication, car ça poussera aussi à publier les mises à jour…

Moi, je commence juste Christian dans ce domaine, tu sais… Dès que [si] je l’ai, évidemment, c’est pour publication. :wink:

Par ailleurs @cquest, c’est le texte par défaut de madada.fr qui demande la communication, il me semble, mais effectivement, on aurait pu demander la publication.

Bon.
Je uppe ce sujet parce que j’ai discuté avec un ponte du Cerema hier.
Le personnage est passionnant, il maîtrise parfaitement les questions de sécurité routière, me signalant d’ailleurs des biais intéressants sur la Baac, mais surtout il me dit que même le f***ing Cerema n’a pas de base de données actualisée à l’année (encore moins en temps réel) des vitesses autorisées sur le réseau, alors que c’est un élément un tout petit peu intéressant pour faire des bilans de sécurité routière.
L’IGN ne l’a pas, de ce que j’ai compris ou seulement pour les nationales.
Le Ministère de l’Intérieur l’annonce pour bientôt partout et coupe les budgets de tout service qui pourrait le faire.
Outre le fait que des opérateurs privés ont (une grande partie de) ces données, est-ce qu’il n’y a pas un projet opensource à monter autour de ça ?
Une extraction des roads de OSM ?

Ca a déjà été tenté ?

2 Likes

J’ajoute une couche au bazar…

Après le passage de 90 à 80, puis le repassage à 90 ici ou là, mais de façon non uniforme, pas claire sur le terrain, côté OSM on ne sait plus trop quoi faire !
On avait bien mis à jour les maxspeed=* pour le passage à 80 là où on avait du 90 et pas plus de 2 voies ni séparation.

J’ai fait un aller retour 94 - 77 -60 - 02 et à bien des oments j’étais incapable de savoir si la limite sur les routes étaient à 80 ou 90.

Je pense que les service de l’Etat n’étaient déjà pas au top, mais là ça a fait baissé d’un cran leur niveau de connaissance de ces informations.

Le Ministère de l’Intérieur doit publier cette base depuis longtemps, car elle est prévue depuis 2015, elle fait partie des données devant explicitement être ouvertes par la Loi Lemaire de 2016.

Les échos que j’ai eu c’est que le MI a bien sûr sous-traité ça, mais qu’il y aurait un problème sur la paternité du résultat et/ou la qualité qui fait que c’est toujours pas là (pourtant encore prévu par le calendrier des ouvertures notables pour le 2ème trimestre 2022).
L’IGN était aussi semble-t-il dans la boucle, mais j’ai pas plus de détails (on parlait de BDVMA pour Vitesse Maximale Autorisée). Il y a déjà plusieurs années, j’avais posée la question au DG de l’IGN qui avait répondu qu’elle serait disponible « dans quelques semaines »… donc ils étaient bien dans la boucle.

Il y a eu ensuite aussi un gros coup de frein, justement à cause du passage à 80 qui a catalysé le mouvement des gilets jaune en plus du prix du gazole… de problème technique, c’est devenu politique.

Depuis, on attend…

Dans la BDTopo, les vitesses sont estimées au doigt pas mal mouillé ce qui fait que les itinéraires et isochrones calculés par les API de l’IGN sont assez peu réalistes.

3 Likes

Puisque nos administrations n’arrivent pas à se sortir de leur pétrin, est-ce qu’une loi ne permettrait pas de demander aux opérateurs privés Google, Coyote, Tomtom la communication de leurs données, une fois par an ?
Si les politiques décident de ne pas donner les moyens d’arriver à un résultat de leur côté, ils peuvent peut-être obliger le secteur privé à le faire ?
J’en sais rien, mais je cherche à avoir un élément qui soit concret.

Oh là là !

Et pourquoi pas des « données d’intérêt général » tant qu’on y est ! :wink:

J’y crois pas du tout, car ce serait en plus reconnaitre qu’on ne sait plus faire quelque chose qu’on devrait être capable de faire.

Pour moi la question est ailleurs… chaque administration ou collectivité sort des arrêtés pour fixer telle ou telle règle de circulation. Tout ça c’est du texte, non sémantisé, impossible à agréger de façon automatique dans une base de données.
Notre satanée culture du document… conséquence de nos élites majoritairement litéraires !

C’est en train de changer, mais vraiment tout doucement et au cas par cas, exemple:

La récente loi « anti-waze » impose d’utiliser les données de hiérarchie des routes qui devra figurer dans la BDTopo. Si les collectivités ne renseignent pas cette base (allez savoir comment), il n’y aura aucune obligation de respecter cette hiérarchie.
C’est le même principe que pour les PLU qui si il ne sont pas numériques et publiqués sur le Géoportail de l’Urbanisme perdent petit à petit leur caractère opposable.

3 Likes

Mais du coup, comment on avance ?
On part des tronçons dont on connait la vitesse pour les principales villes, il y a des BDD ouvertes, et ensuite on confronte la BDTOPO avec les routes d’OSM ?

Je propose de faire du rétro-engineering et scrapper toutes les données des apps de GPS :smiley:

1 Like

Deux façons d’avancer:

  • la collecte de terrain… donc les panneaux traités par des humains (ce que fait majoritairement OSM) ou par IA sur des photos de rue (d’où l’intérêt d’avoir une base de photos « immersive »)
  • l’exploration des arrêtés… ce que fait sûrement l’IGN vu qu’ils n’ont vraiment pas grand monde sur le terrain

Pour les données OSM, soit la vitesse max est indiquée, soit on peut plus ou moins l’estimer avec le type de route, le nb de voies, si elle est en agglomération ou pas.

Comme toujours, ça dépend de ce qu’on veut faire avec… c’est quoi ton objectif ?

1 Like

Dans la mesure du raisonnable, croiser accidentologie et vitesses maximales, mais dans l’absolu, le projet est juste d’avoir un semblant de début de la base de données qui est promise depuis une bonne dizaine d’années.

Oui, et malheureusement ce n’est pas le seul sujet dans ce cas…

Un autre bon exemple !

Comment faire pour les inciter à changer ces habitudes qui engendrent retards, dépenses supplémentaires et frustration ? :frowning:

Comme souvent, ce sera peut-être grâce à la technique qu’on arrivera à mettre les politiques devant le fait accompli.
Ça risque de prendre du temps mais @DavidLibeau a trouvé un début de solution.
On va essayer tout doux un de ces jours

1 Like

vous nous raconterez ?


Chose promise… :wink: :face_with_hand_over_mouth: Dis @joel, est-ce que, avec ton expertise {concaveman} et tout et tout tu connais un package qui permet de remettre en bon ordre les sf linestring qui sont mal foutues genre l’autoroute ici semble-t-il… ?

1 Like