Lancement de la plateforme DATAtourisme

opendata
tourisme

(Timothée Gidoin) #1

Vu sur http://www.datatourisme.fr/2017/11/29/lancement-de-plateforme/

L’équipe projet DATAtourisme vient d’annoncer la date de lancement du dispositif national : c’est le 12 décembre 2017 que sera mise en service la plateforme nationale de l’information touristique en OpenData. Les premiers jeux de données disponibles feront référence à plus de 50.000 points d’intérêts, en provenance de nombreux territoires.

Comme annoncé précédemment, ces premiers POI porteront sur les thématiques « événements », « patrimoine naturel et culturel », et « visites / activités ». Les producteurs de données (Offices de Tourisme, Agences Départementales et Comités Régionaux du Tourisme) enverront petit à petit leurs informations jusqu’à la fin de l’année, et poursuivront ce travail début 2018.

D’autres catégories de données seront également proposées dans le courant du premier semestre 2018 : hébergements, restaurants, commerces et services, itinéraires.

Ce lancement répond aux engagements pris par le ministère de l’Economie et des Finances lors du premier Comité interministériel du Tourisme installé au mois de juillet 2017 en faveur de la structuration du secteur.

Rendez-vous sur www.datatourisme.gouv.fr à partir du 12 décembre !


Ouvrir, ce n’est pas juste partager des données : simple, basique
(Samuel Goëta) #2

Ca commence très mal cette affaire ! Il faut s’enregistrer :

Les principes de l’open data sont pourtant très clairs sur le fait que les usagers des données n’ont pas à s’enregistrer, voir opengovdata.org

  1. Non-discriminatory
    Data is available to anyone, with no requirement of registration.

Ca sent l’open washing !


(Loïc Haÿ) #3

Après inscription et le choix d’un mot de passe de 14 caractères minimum ! je cherche encore comment accéder aux données … Soit les producteurs de données (Offices de Tourisme, Agences Départementales et Comités Régionaux du Tourisme) n’ont encore rien publié sur la plateforme, soit l’accès aux données ne sera activé qu’après validation de mon profil “réutilisateur” par un administrateur.


(Nicolas Bonnel) #4

A défaut d’avoir des données, il y a des choses intéressantes du coté de l’ontologie. Il y a des termes que je n’ai trouvé que la bas (SIRET, code APE par exemple).


(Vincent Bergeot) #5

Alors suite à l’inscription, on reçoit le droit de créer un compte, on doit décrire tout son pédigree : " Vous devez renseigner toutes les informations obligatoires de votre profil et de votre société pour commencer à consommer vos flux. Un administrateur validera ensuite les informations saisies. "

Cependant, il y a eu aussi un mail disant “aie aie aie, on n’a pas gérer le succès de la plateforme” !!!

à voir comment cela évolue !


(Samuel Goëta) #6

Et après avoir montré patte blanche, on obtient finalement des données ?


(Vincent Bergeot) #7

je ne sais toujours pas car après avoir eu la création du compte validé,

j’ai du renseigné toutes les informations obligatoires et j’attends donc que cela soit validé !!!

Capture du 2018-01-12 15-20-25


(Loïc Haÿ) #8

Les dernières nouvelles du projet telles que communiquées : http://www.datatourisme.fr/2018/01/04/janvier-2018-environ-53-000-points-dinteret-disponibles/

S’agissant des réutilisateurs des données : environ 600 comptes diffuseurs sont actuellement actifs sur la plateforme. 1/3 de ces comptes disposent d’un accès « démo » uniquement, les informations relatives à leur profil n’ayant pas encore été totalement renseignées. Les autres comptes ont accès à l’ensemble des fonctionnalités et peuvent déjà consommer les données.

J’ai bien renseigné la totalité des infos relatives à mon profil et pourtant je suis toujours dans l’incapacité de consommer des données … J’attends la publication de la doc pour voir si je suis vraiment neuneu ou si mon compte est restreint en accès “démo”.


(Vincent Bergeot) #9

lorsque tu vas sur ton profil, tu as un DEMO écrit (enfin dans mon cas c’est cela) !
Capture du 2018-01-17 15-31-24


(Samuel Goëta) #10

Et démo te permet d’avoir enfin des données ?


(Vincent Bergeot) #11

non toujours pas :frowning: ou je suis également neuneu ! ce qui est envisageable !


(Samuel Goëta) #12

Ni open ni data


(Thomas Bekkers) #13

Data mais pas Open ! C’est la même problématique que sur APIDAE avec qui nous discutons depuis quelques mois pour accélérer / mettre en conformité une offre Open Data réelle (sans inscription). Il faut poursuivre le lobbying auprès des acteurs du secteur… Je crois au freemium avec une VRAIE offre OpenData qui ne soit pas exhaustive et une offre premium payante. OpenData = VRP de plateformes data métiers à plusieurs niveaux d’offres.


(Joël Gombin) #14

sur APIDAE il y a quand même un sujet juridique sur le fait que les organismes qui portent APIDAE sont chargés de mission de service public, et donc soumis à la loi Lemaire, non ?


(Thomas Bekkers) #15

Absolument ! C’est notre position (Service Smart Région) mais pas forcément celle des acteurs métiers (services Tourisme, ADT, CRTs…).


(Joël Gombin) #16

faites une demande sur dododata.io et on verra ce qu’en dit la CADA :wink:


(Thomas Bekkers) #17

En accord avec APIDAE, nous avons appliqué l’approche freemium évoquée ci-dessus. Une dizaine de jeux de données (extractions) sont ouverts en Open Data sur OpenPaca et bientôt sur DataSud : http://bit.ly/2Droq1a (pas mal téléchargés).


(Vincent Bergeot) #18

ah du nouveau :slight_smile:

Capture du 2018-01-18 16-32-08

je testerai plus tard mais cela avance !


(Samuel Goëta) #19

Freemium peut-être pour l’API ou des services mais pas pour les données qui doivent être ouvertes dans toute leur exhaustivité.


(Thomas Bekkers) #20

Oui pour les APIs et les services, mais le discours (frontal) de l’exhautivité ne fonctionne pas avec les partenaires. Ils ont tous des contraintes métiers et sont à la recherche de modèles économiques. C’est légitime et c’est notre rôle de prendre tout cela en compte Je ne trouve pas du tout choquant que l’OpenData serve de freeemium pour explorer les modèles de demain et accompagner les partenaires dans le déploiement de services Data/numériques. Même problématique dans beaucoup de secteurs : Tourisme, Transports, Energies, Formation, Emploi…