Exemples de collectivités publient sous licence ouverte et contribuant à OSM?

bonjour,
le récent billet d’OSM France sur l’utilisation de la licence ODbL pour les transports m’incite à me poser une question non pas par rapport à la licence Mobilité mais par rapport à la licence ouverte.
Comment fonctionne en pratique la compatibilité entre licences ouverte et OBbL?

La communauté OSM peut toujours utiliser des données LO publiées par les collectivités pour compléter la base OSM,
mais réciproquement une collectivité qui voudrait contribuer à compléter des données OSM par exemple d’aires de covoiturage ou de stationnement vélo ne pourrait pas ensuite republier ces données de stationnement sous LO. N’est-ce pas un frein en pratique?

Typiquement une collectivité qui contribue beaucoup à OSM comme la CC d’Orange publie ses données sous ODbL, mais existe-t-il des exemples de collectivités qui publient leurs données sous LO et qui pourtant contribuent à divers jeux de données dans OSM?

Merci d’avance!

Oui, c’est un frein. L’idée est plutôt de démultiplier les réutilisations et publiant AUSSI ces données directement dans OSM pas forcément de les produire à partir d’OSM.

Quand une collectivité met à jour OpenStreetMap, certaines ne publient pas forcément par ailleurs des données. Ce n’est pas forcément la même démarche.

merci Christian, ça confirme que c’est quand même un sujet, il faudrait peut être communiquer sur des « bonnes pratiques » pour qu’en effet l’open data « LO » ne soit pas vu comme contradictoire avec la contribution à OSM :slight_smile:

Bonjour,

Pour ses données d’itinéraires et d’aménagements cyclables, j’avais conseillé au Département des Alpes-de-Haute-Provence de les publier d’abord sous Licence Ouverte.
https://wiki.openstreetmap.org/wiki/Cyclo4_:_intégration_des_itinéraires_et_aménagements_cyclables_des_Alpes-de-Haute-Provence_dans_OpenStreetMap#Donn.C3.A9es_brutes

Puis nous les avons intégrées dans OpenStreetMap.

Bonne journée

JCB

1 Like

Ce doublon est souvent un frein, devoir à la fois maintenir ‹ sa › base en LO et contribuer à OSM car c’est ce qui est utile (mode taquin).

Saint Paul les Dax a contribué à osm et publie (pour certaines données) les données osm en odbl.

La comcom pays basque publie ces BAL en LO puis contribue à OSM pour que les adresses soient utilisées (communes, sdis, touriste, …).

1 Like

et peut être que c’est normal car ‹ bénéficier › de tout 'l’écosystème ’ osm et ensuite publier sous une licence permettant une réutilisation sans ‹ contrepartie › c’est bof pour un commun :grinning:

2 Likes

merci @apitux ça semble la bonne pratique à recommander!