#TeamOpenData

Vente de carburants par commune

bonjour,
il existe Données publiques pour le prix des carburants, savez-vous si les données de vente des stations services peuvent être publiées?
Cela permettrait d’avoir une idée de l’évolution de la conso par territoire, et donc d’estimer aussi les émissions de CO2 par territoire.
J’ai trouvé une étude annuelle France entière réalisée par l’UFIP, Actualités - UFIP ÉNERGIES ET MOBILITÉS , donc les données existent, restent à savoir si elles pourraient être publiées à un niveau plus fin, par commune ou interco…
Merci d’avance

Joker: secret des affaires !

2 Likes

Oui, j’imagine que ces données ne seront pas ouvertes…
je vais quand même poser la question à l’UFIP pour une mise à dispo de données agrégées par ECPI par exemple, ce serait déjà intéressant

1 Like

Bonjour !

Il faudrait distinguer les stations services privées des stations service en concession.
Pour ces dernières, il y a peut-être un moyen via les obligations précisées dans le contrat passé avec la collectivité.

Déjà trouver la liste des stations sous concession, pas une mince affaire.

Du reste, je partage : très peu de données sur la consommation de carburants.
A noter qu’une vente ne signifie pas nécessairement consommation bien que le stockage doive être fait dans de bonnes conditions. C’est par exemple valable pour le fioul domestique.

Bonne journée

bonjour ! Pour avoir une estimation des émissions de CO2 du transport, il faut avoir les chiffres de toutes les stations à mon avis, peu importe leur statut. J’'ai posé la question à l’UFIP via leur formulaire de contact sur l’existence de données agréges au département ou par intercommunalité, si j’ai une réponse je vous dirais :wink:
Pour le carburant, j’imagine que la grande majorité quand même va dans les réservoirs des véhicules et n’est pas stocké mais en effet, c’est sûrement à vérifier si on a les chiffres!
A suivre…

Je suis d’accord sur le principe.
Les données peuvent ne pas avoir le même statut en fonction de ces caractère administratif. Vous pourriez y accéder dans un cas et pas dans l’autre.

bonjour, pour info je n’ai toujours pas de réponse de l’UFIP, et j’ai demandé à des experts du sujet (Shift Project, Aurélien Bigo), qui ne connaissent pas de telles de données non plus. C’est mal parti. En tout cas les données doivent exister :wink:

Bonjour, j’imagine que vous avez consulté les données du MTE (régionales et départementales) ? Données locales de consommation d’énergie | Données et études statistiques à la rubrique « produits pétroliers » ?

2 Likes

bonjour,
Merci beaucoup !!
ça serait encore mieux par mois et par interco mais par an et par département c’est déjà très bien :-))
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/donnees-annuelles-de-consommation-de-produits-petroliers-par-departement-france-metropolitaine-0

je ne suis pas « data analyst » loin de là mais j’ai quand même créé un petit diagramme:-)
attendons les chiffres de 2021 pour voir la tendance… Ce serait intéressant de diviser la conso par le nb d’habitants…

Je sais pas trop si c’est possible avec datawrapper mais je pense que cela serait plus lisible en timechart :

Oui et de faire varier la couleur en fonction de la tendance (sans 2020, atypique et/ou incomplète).
Paris a quasiment divisé par 2 ses ventes entre le max et 2019.

1 Like

bonjour, merci de la suggestion, je ne sais pas si c’est possible, pas évident (je ne me sers de datawrapper que très occasionnellement ;-). Néanmoins il y a un point par an, ce ne sont pas vraiment des séries temporelles, pas très denses en tout cas.

merci Christian,
je regarderai si je sais faire ça avec datawrapper:-)
attention je pense que globalement ce chiffre de ventes de carburants est bien corrélé avec les déplacements en voiture des habitants d’un département (et les émissions de CO2 correspondantes) mais je crois aussi qu’il y a des biais (départements frontaliers, où l’essence peut être + ou - chère à côté, petits départements comme Paris où il y a peu et de moins de moins de stations donc ceux qui roulent font le plein ailleurs).