Standard pour l'open data des données des horodateurs et des FPs

bonjour
on se relance à l’ouverture des données des horodateurs (stationnement en voirie), mais je n’ai pas trouvé de standard déjà appliqué ou conseillé.
Idem pour les FPS (forfait post stationnement), Digne-les-Bains a ouvert des données sur 2018-2019 mais sans suite.
D’où quelques questions pour la communauté :

  • est-ce qu’il existe des recommandations ou des standards sur ces deux datasets ? notamment pour du quasi temps réel
  • pour les FPS peut-on les ouvrir en n+3 (c’est-à-dire 3 jours après afin de laisser les 48h règlementaires pour un recours en annulation) ?

merci de vos retours
virginie

1 Like

je complète le message précédent sur l’ouverture des FPS. Si on ouvre les FPS à n+3 par rue, un risque identifié serait de pouvoir suivre le circuit des agents verbalisateurs, de déterminer les rues les plus contrôlées et les autres.
Si on ouvre les FPS par carroyage, ou IRIS, c’est-à-dire à une maille plus importante, on prévient le risque ci-dessus mais on ouvre des données moins précises par rue.
J’aurais bien besoin de vos retours sur les positions de différentes collectivités à ce sujet, mais également des besoins des réutilisateurs/développeurs pour le stationnement prédictif en voirie.
Merci d’avance