Registre national des métiers... entre-ouvert

Il y a peu de temps que le RNM (Registre National des Métiers) est accessible, mais uniquement via une API:

Cette API est de plus (théoriquement) limitée à 2000 req/10 min et par IP.

Une API qui n’apporte quasiment aucune valeur ajoutée, elle retourne les infos si on lui fournit le SIREN de l’entreprise. Aucune possibilité de recherche n’est proposée.

Vous voulez faire des stats ? Une vue cartographique de la localisation des artisans ou de leur concentration ? Une analyse pour vous implanter ? Pas possible avec une telle API.

Espérons que cette mode des API ne tue pas petit à petit l’opendata et les réutilisations originales que cela permet d’accéder à l’ensemble des données condition nécessaire pour permettre des croisements intéressants.

Une petite (re) lecture semble s’imposer :

2 Likes

On avait aussi publié un petit texte sur la même problématique (et qui va dans le même sens que toi

Partager et ouvrir ne sont pas la même chose… en général quand on parle de partage c’est qu’il y a des contraintes qui ne correspondent pas à une ouverture pure et dure.

Cela me ramène à une citation d’une interview qui parle de « partage joyeux de la donnée » plutôt que d’ouverture…

c’est ce qu’on essaie d’expliquer dans notre article, oui :wink:

Ce week-end, j’ai scrapé les données accessibles via cette API.
Je vais remettre ça au propre et le publier si le producteur ne le fait pas dans un bref délais.

Vu que l’API retourne les infos quand on fournit un code SIREN, je suis parti de la base SIRENE et ait pris toutes les entreprises qui on un code au registre des métiers. C’est peut être pas complet, mais toujours mieux que cet unique accès par API.