Quand les Etats-Unis adoptent l'open data par défaut

états-unis
opendata

(Joël Gombin) #1

La loi pour une République numérique fait des émules aux États-Unis d’Amérique, puisque le président Trump vient de signer une loi posant le principe d’open data par défaut pour le gouvernement fédéral, dans une version semble-t-il assez proche de la version française :

https://www.datacoalition.org/press-releases/president-signs-government-wide-open-data-bill/

Pour rappel, Obama avait initié la politique open data aux États-Unis en 2009 mais sous la forme d’un executive order et non d’une loi, et les critiques ont pointé l’écart entre l’intention annoncée et la pratique. Cet executive order reposait sur le Freedom of Information Act.

Une différence intéressante avec la France, toutefois, est que la justification principale apportée à cette politique d’open data par défaut est celle de la justification des politiques publiques (evidence-based policies). Registre argumentatif peu mobilisé, à ma connaissance, en faveur de l’open data en France.

Une limite à cette nouvelle loi est qu’elle ne concerne pas les données du Trésor. Une paille…