#TeamOpenData

Portail "opendata" de l'Yonne

J’ai jamais vu un « fail » pareil

Je reste sans voix.

5 Likes

Tous les portails territoriaux, heureusement peu nombreux pour le moment, reposant sur la solution Open Data Gazette proposée par Infopro Digital sont du même acabit par exemple pour l’Allier https://allier.data-territoire.fr/ ou la CC du Bassin de Pompey https://data.bassinpompey.fr Pour ce dernier, il y a tout de même 2 jeux de données effectivement publiés :slight_smile:

4 Likes

Cerise sur le gâteau… des fonds de carte OpenStreetMap sans attribution.

2 Likes

Bonjour Christian,
La triste loi de l’offre et de la demande (dans cet ordre), probablement dans le cadre de marchés publics inférieurs à 40K€, avec de redoutables commerciaux. Le point « positif », c’est que cela nous aide à relativiser sur l’importance de l’ouverture des données dans les collectivités territoriales, au delà de quelques démarches exemplaires qui alimentent de bons rapports.

1 Like

Même si c’est en dessous de 40k€ pour ne pas à passer par un marché, c’est de l’argent foutu par la fenêtre… vu qu’il n’y a strictement rien (ou presque) de publié par la collectivité.

Juste une opération de com « regardez notre portail open (sans) data ».

2 Likes

J’aime bien la remarque du DGS qui vante pourtant sa plateforme open data et se permet de faire la leçon aux petites communes…

Cela prendra du temps, car certaines communes rurales de l’Yonne ont besoin d’être accompagnées dans la démarche.

Mais effectivement le principal objectif n’est pas le partage de la donnée :

c’est une porte d’entrée qui doit amener les utilisateurs à découvrir le territoire, leur donner envie de s’y installer

Et au final, l’objectif réel est sans doute la conférence de presse et accessoirement choisir la solution de LaGazette permet de bénéficier d’un article dans… La Gazette :grin:

Cela dit, cette priorité à la communication, et à la fierté d’avoir son propre portail, est aussi présente chez des CollTerr recourant à d’autres solutions plus vertueuses… Bien souvent, l’argent serait mieux utilisé à favoriser le travail interne nécessaire à l’ouverture des données existantes, à simplement les publier sur data.gouv, plutôt qu’à proposer un portail open data local de plus que peu de monde utilise réellement (bien souvent, un simple lien vers le profil data.gouv suffirait à rendre le même service aux ré-utilisateurs).

6 Likes

Je confirme que la Gazette a une politique commerciale assez offensive, dans ma collectivité ils ont sollicité au moins 3 ou 4 personnes. J’avais assisté aux démonstrations dès le lancement de la solution et je n’ai jamais compris pourquoi ils vendaient ce produit sous le nom de portail open data, alors qu’il s’agit d’un observatoire territorial construit à partir de données ouvertes (mais sans respecter les licences). En voyant le résultat c’est encore pire que l’idée que je m’en étais faite… Mais sur un malentendu, ça peut marcher, la preuve.

Bonjour à toutes et à tous,

Merci pour l’intérêt que vous marquez à Open Data La Gazette. Sachez que nous mettons à disposition les données que souhaitent nos clients. Il est bien entendu possible d’en proposer beaucoup plus (+de 350 indicateurs).

Contrairement à ce que j’ai lu plus haut, nous n’avons pas de commerciaux « redoutables » ou « offensives ». Nous essayons juste de pousser une solution qui se veut être la plus complète et en même temps la plus accessible possible. Nous devons, pour cela, échanger avec beaucoup de personnes au sein des différentes organisations afin d’évangéliser notre démarche et faire comprendre de l’importance de disposer de données fiables et à jour.

Notre offre est également de proposer une véritable plate-forme d’aide à la décision à travers le croisement de nombreux indicateurs et des portraits socio-démographiques, allant de la région à la plus petite commune de France.

Conscient que nous pouvons encore nous améliorer et que je m’adresse à de nombreux experts dans ce forum, je suis entièrement à votre écoute pour toute aide ou remarque constructives afin de développer l’usage de l’open data.

Bien à vous

Eric Leclerc
Directeur délégué - Open Data La Gazette

1 Like

Fournir des indicateurs à partir de données nationale est certe intéressant, mais n’appelez juste pas ça « open data » et ne laissez surtout pas penser à vos clients qu’ils se « mettent à l’opendata » de cette façon.

Sur ce que j’ai pu consulter, il n’y a quasiment aucune donnée provenant des collectivités concernées, je n’ai vu que des données nationales déjà disponibles par ailleurs, or la publication en opendata DE LEURS DONNEES est une obligation légale pour ces collectivités.

Vos concurrents (comme opendatasoft) proposent aussi de compléter les jeux de données par des données de sources tierces, mais cela ne constitue heureusement pas l’essentiel de ce qui est publié par leurs clients.

3 Likes