Plan d’action Gouvernement ouvert 2021-2023 de la France

Le nouveau plan sera présenté vendredi 17 décembre. Macron a également annoncé lors du sommet mondial un soutien des communs numériques et la création d’un accélérateur d’initiatives d’intérêt général.

1 Like

On en apprend un peu plus sur l’accélérateur d’initiatives d’intérêt général dans le communiqué publié par l’Élysée et Emile Marzolf. Un premier atelier est prévu le 14 janvier pour définir les contours et le positionnement du futur incubateur. Etalab est en charge du dossier.

voilà le site de l’accélérateur citoyens.transformation.gouv.fr

et le plan d’action national OGP Le plan d’action national 2021-2023 pour un gouvernement ouvert | Direction interministérielle de la transformation publique

Au moins un dossier déjà déposé… pour opendatArchives :wink:

4 Likes

Perso, j’ai pas compris le volet finance du dispositif. Il est annoncé 10 millions sortis du chapeau et seulement des « Solutions de financement et aide au montage juridique » dans les leviers. Si quelqu’un a plus d’infos !

PS : il faudra remonter l’erreur de date « 29 janvier » ici Accélérateur d’initiatives citoyennes | Direction interministérielle de la transformation publique et là 3e plan d’action de la France pour un gouvernement ouvert : lancement de l’accélérateur d’initiatives citoyennes | Direction interministérielle de la transformation publique

C’est un peu ça le « en même temps » :wink:

Moi aussi je suis circonspect sur cet incubateur qui accélère, mais juste pendant 3 mois. On en saura peut être plus le 14 janvier…

Position de Transparency France sur les engagements 2021-2023 de la France dans le cadre de l’Open Government Partnership (OGP)

1 Like

J’allais le partager mais j’ai été pris de vitesse
Je précise le sens de notre message, on est très contents des initiatives comme l’accélérateur d’initiatives citoyennes qui pourra donner un coup de pouce à des assos qui font un super travail, mais on a l’impression que ça a éclipsé le reste de l’OGP, notamment l’objectif de lutte contre la corruption qui passe au second plan. La taille du plan est aussi très importante, ca permet d’inclure beaucoup d’administrations mais l’inconvénient est que ça le rend moins lisible et très difficile à évaluer. Et on est un peu dubitatif sur la qualité de certaines données publiées, notamment celles du plan de relance mais je suis preneur de tous les avis d’experts sur le sujet.

Votre analyse est intéressante ! Pour ma part, c’est un peu comme les derniers plans/feuilles de travail publiées sur le sujet : c’est cool d’avoir mis pas mal d’administrations autour de la table, après les annonces sont parfois minimes voir seulement la continuité de ce qui est fait.

Concernant l’incubateur, j’attends de voir. Je suis pas forcément certain que les associations y gagnent beaucoup mais j’espère me tromper ! :slight_smile:

2 Likes