(opt 12) - Ecoconception du portail open data

CONTEXTE

Le numérique (dont l’ouverture des données, sa mise à disposition et ses services associés), sont sources d’une empreinte environnementale non négligeable.

Il est fondamental aujourd’hui d’aborder la question des services numériques en ayant une vision systémique de la maîtrise.

Au-delà des infrastructures et équipements nécessaires, ou encore des ressources, dont l’eau et l’énergie, nécessaires à la disponibilité des services en continue, l’impact des applications et services, dont les portails, sont à limiter.

En ce sens, le ​Guide de bonnes pratiques numérique responsable pour les organisations (2022) propose des ressources utiles pour limiter l’impact environnemental du portail OpenData.


DESCRIPTION DE LA BONNE PRATIQUE

Quelques éléments issus de ce guide peuvent notamment aider à limiter l’impact environnemental des portails OpenData.

  • limiter les flux inutiles : autoplay vidéo à bannir, limiter les trackers analytics, contrôle des notifications par l’utilisateur,

  • proposer une conception et une réalisation sobre : optimiser l’affichage des datavisualisations,

  • proposer un service accessible sur des équipements limités et anciens, voir faibles débits


Votre avis nous intéresse.
Que pensez-vous de ces propositions ?

  • :green_circle: D’accord,
  • :orange_circle: Mitigé,
  • :red_circle: Pas d’accord.

0 votant

Vous avez des suggestions ?
Commentez ci-dessous !

bonjour

A brule-pourpoint, je me questionne sur la politique d’éditorialisation de notre portail OD. Partis d’un portail brut de décoffrage, on a espéré développé son attractivité grâce à des widgets/gadgets type « donnée la plus téléchargée » et un espace « éditorialisation » fonctionnel.
Pour autant, on n’a pas plus de visites, ni plus de retour des utilisateurs non plus, aucune demande d’ouverture de nouveau jeu de données, rien, nada… Les seules questions relatives à nos jeux de données nous parviennent via les utilisateurs de data.gouv.fr.
je ne suis pas sûre que ces fonctionnalités soient énergivores, mais cela me questionne sur les attendus des utilisateurs des portails pour les prochaines années. Nous sommes en cours de développement d’une plateforme de données territoriales gérant des contrats d’accès aux données non ouvertes, il se fondra certainement dedans, mais quelles seraient (à part les API, doc etc.) les attentes des utilisateurs ? plus de visualisation de données en amont d’API/téléchargement ? Plus d’échantillonnages des données disponibles au risque de le perdre (pour la BNB, il y a jusqu’à 33 pages de JDD filtrés à la maille départementale) ? proposition de nouveaux formats type Apache Parquet Apache Parquet — Wikipédia pour nos données temps réel archivées (stationnement, mobilités, voire les menus)

Question connexe : comment gérez-vous le lien avec les Archives en ligne ? un seul site, plusieurs ?
suis preneuse de vos retours, notamment en relation avec ce qui a été précisé dans l’introduction du référentiel green data : prise de risque, sobriété, refus technologique.
merci d’avance

2 Likes

Ce 12 ne devrait pas être « optionnel » : il y a un système de priorisation qui permet déjà d’établir quelles bonnes pratiques sont plus importantes que d’autres, et celle-ci me semble essentielle ne serait-ce que dans une démarche d’exemplarité.

Le lien est trop généraliste je pense (lien à corriger d’ailleurs : Guide de bonnes pratiques numérique responsable pour les organisations - Numérique écoresponsable). Il faudrait préciser quelles ressources dans le guide sont utiles ?