Open data des travaux

bonjour,
connaissez vous le standard de données ouvertes pour les travaux sur voirie ? y a t-il un standard européen ? merci !

Tu peux te conformer au format OpenEventDataBase https://www.openeventdatabase.org/ :wink:

2 J'aimes

merci ! sais tu si des villes l’utilisent ce format ? il me semble que la ville de paris l’utilise : http://api.openeventdatabase.org/event?what=traffic&when=last5minutes&near=2.35,48.85,5000 (je ne suis pas expert :-))

1 J'aime

Ici c’est un reprise quasiment à l’identique des données publiées par la ville de Paris avec juste les champs minimaux d’oedb

Il y a plus ou moins un standard qui existe, initié par Waze. Regardez ce que Versailles diffuse

merci christian, c’était justement pour voir s’il y avait autre chose que Waze … Donc en résumé, il existe openeventdatabase et des villes utilisent le standard de Waze . J’ai regardé pour Versailles, mais je ne vois pas le standard utilisé … http://www-cavgp.opendata.arcgis.com/datasets/e63ec72b34b84bca844c0f0393b03421_0
Est ce exact ?

Pour openeventdb il n’y a rien de définit spécifiquement à part les what/where/when habituels. Il n’y a que le what qu’on peut éventuellement considérer comme standardisé
Where est une géométrie au format geojson
When ou start/end sont des dates au format iso.
Après les détails sont dans les properties mais rien n’est standardisé.

Waze a un peu standardisé, un peu comme le gtfs est devenu un standard. Tant que ça reste ouvert ça me va :wink:

Bonjour à tous,

Tout dépend de l’usage que vous souhaitez en faire.

Si c’est pour de l’information trafic, alors le standard européen est DATEX II.

En revanche, si vos données ont vocation à informer et réduire la gêne aux usagers, gérer un territoire, harmoniser les échanges de données entre acteurs, instruire des travaux de voirie, faciliter la coopération entre maîtres d’ouvrage, réduire les coûts économiques et environnementaux, … ¹
alors le standard ouvert, soutenu par l’initiative schema.data.gouv.fr d’ETALAB, c’est le schéma Information Travaux.

¹ Nous (laboratoire de R&D de Métis, expert et AMO en déploiement fibre) travaillons actuellement au développement d’une plateforme nationale de partage de cette information travaux et nous sommes très intéressés de connaître vos usages et besoins.

3 J'aimes

merci ! la question vient de la FabMob Québec. Leur besoin semble être votre second point. Je leur transmet ces infos. On échange là dessus sur https://chat.fabmob.io/channel/open-data / Pour info la fabmob indexe et développe des communs dans les sujets liés à la mobilité. Nous somme donc également intéressés par vos travaux.

et du coup j’ai ajouté ce schéma au wiki de la Fabrique :slight_smile:

2 J'aimes

Sinon il y a le standard CoST x Open Contracting, le standard de données qui combine d’un côté le standard OCDS et le standard de données des projets d’infrastructure CoST, utilisé pour déterminer quelles données et informations doivent être divulguées à chaque étape d’un cycle de construction ou de projets d’infrastructure.

  • CoST : Construction Sector Transparency Initiative / Aussi connu sous le nom de Infrastructure Transparency Initiative

Le standard fournit des informations sur :

  • le statut d’avancement du projet (phases d’identification, de préparation, de mise en œuvre et d’achèvement) avec les éléments importants à publier à chaque étape
  • un récapitulatif des contrats de traitance et sous-traitance en cours : avec des informations clés sur les contrats de conception, de construction et de supervision des travaux;
  • un suivi de la maîtrise d’oeuvre : chaque mise à jour et modification d’un contrat peut être surveillée, ainsi que les justifications et explications du changement recherchées.

Il y a toute une littérature et une doc (en anglais) sur le sujet :

5 J'aimes

Ah c’est super intéressant ça, merci pour le partage (et pour cette discussion) !

Ça correspond (en terme de schéma de données/fonctionnement) exactement à ce que j’entendais comme besoin de transparence exprimé à une assemblée citoyenne — suivre les projets et pouvoir anticiper un peu l’agenda municipal pour comprendra dans quelle phase on se trouve, en prévision de quoi, etc.

Y’a une offre logicielle à ce niveau ? (comme d’hab, pouvoir comparer ce que font d’autres villes/communautés de commune ça aide beaucoup).

3 J'aimes

Pas à ma connaissance.
L’esprit de CoST et de Open Contracting c’est de laisser à la communauté le soin de réaliser les outils logiciels (repartageables bien sûr) qui sont le plus utiles, plutôt que d’influencer/biaiser une lecture en proposant toute une suite d’outils pour utiliser le standard. C’était plutôt l’approche d’OpenSpending à l’époque, qui a tout misé sur l’aspect technologique que communautaire. Mais du coup, le standard n’est pas utilsé même s’il y a plein d’outils existants pour l’exploiter… Bref, c’est deux approches pas forcément anti-nomiques.

Je crois que l’Ukraine a réalisé quelque chose sur CoST, un peu comme pour ProZorro.

2 J'aimes

Bonjour à tous,

Il me semble qu’OpenAgenda (que l’on développe, hein) répond bien au besoin : éditer de façon collaborative un agenda de travaux, avec les notions de base (quoi, quand et où), la licence ouverte et les exports, vers opendatasoft, openeventdatabase, etc.

Pour détailler :

QUOI
Il est possible de mettre titre, tags, description multimédia. Il est possible d’ajouter des pièces-jointes, mais ça me semble mieux d’éviter dans une approche base de données.

QUAND
Openagenda obligé à créer une ou plusieurs plages horaires, avec début et fin, ce qui le semble adapté à des travaux, par rapport à une date simple.


De base, le lieu est simple.
Si des travaux concerne une ligne (telle une rue entière), un périmètre ou toute autre forme complexe, une solution est d’ajouter un champ pour indiquer un tracé GPX.

Si le cas est simple, la version standard et gratuite d’OpenAgenda suffit pour éditer la liste des travaux et l’exporter ensuite.

Voilà, fin de l’autopromo, mais vrai intérêt pour cet usage et dispo si besoin.

1 J'aime

il y a aussi le très bon exemple de St-Paul-les-Dax, qui rajoute le lien à l’arrêté municipal qui a autorisé les travaux : https://carte.st-paul-les-dax.fr/arretes/travaux-de-traversee-de-route-par-foncage-horizontal-et-de-fouille-sous-trottoir-pour-raccordement-electrique/
Il serait intéressant par exemple de rapprocher les dates initiales de demande des travaux (donc un standard aussi sur les Arrêtés, que l’on travaille actuellement au sein du GFII) avec la réalité sur le terrain. A voir l’avancement erratique de certains chantiers, je suspecte que les fins de travaux sont rarement respectés.

3 J'aimes

Plutôt du geojson qui couvre vraiment tous les types de géométries… et comme ça on a du json dans du json, car le GPX c’est du XML :frowning:

1 J'aime

C’est juste. (J’étais de retour de randonnée hier avec mon GPX sous les yeux, déformation extra-professionnelle).

Merci @TdF_ademe pour le wiki et merci à tous pour l’énergie positive de ce forum, c’est très intéressant de découvrir ces nouvelles initiatives !

Quelques pensées sur la donnée travaux…

Les schémas minimalistes quoi/où/quand ont l’avantage de la simplicité, et dans le cadre des travaux publics où les spécifications métiers sont nombreuses et complexes, la simplicité est certainement quelque chose à mettre en avant. En revanche, cela force toutes les informations techniques dans un attribut fourre-tout déstructuré qui sera au final difficile à exploiter dans les cas d’usages mentionnés dans mon précédent post. Il en va de même pour la localisation, l’attribution ou la catégorisation des travaux : il me semble important d’avoir les attributs permettant de détailler là où c’est pertinent, mais aussi rester simple lorsque l’intention de travaux ne permet pas d’aller plus loin qu’un point, une catégorie, une date et un contact.

Aussi, à l’origine de ce fil, le soucis exprimé par Philippe Fortin sur le chat fabMob de ne pas rajouter un enième format est très pertinent. Pour ceux qui connaissent les plateformes TAPIR, tentative de restitutions décentralisées des déclarations L49, l’état actuel de l’information travaux est vraiment problématique et pose un vrai soucis d’égalité des territoires. Ces plateformes TAPIR sont maintenant plus ou moins des coquilles vides et seuls quelques grandes métropoles développent des initiatives isolées et hétérogènes. Du coup, le besoin d’un standard ouvert, au moins à l’échelle nationale, est pressant, ce qui donne tout l’intérêt à l’initiative d’ETALAB.

3 J'aimes