Notre carte des portails OpenData est sur ... GoogleMap !

dataviz
datamanagement
opendata

(PRIOL) #1

Allez… Je me lance.

CIVITEO vient de publier une mise à jour de sa carte des portails des collectivités locales qui nous vaut quelques remarques que beaucoup partagent certainement sur #TEAMOPENDATA

L’objet du délit est accessible par ici

Sur la méthode de recensement : nous savons tous que l’exercice est difficile (de nombreux échanges en attestent avec notamment l’équipe de l’observatoire d’OpenData France). Nous avons fait le choix de conserver toutes les collectivités qui ouvrent directement, ou ont ouvert directement et conservé des jeux de données en ligne. Même lorsque leur nombre s’avère faible, leur qualité médiocre, leur date de péremption gravement dépassée. En ne changeant pas de méthode en cours de route, nous avons une photographie fiable des évolutions en cette année 2018 un peu particulière.

Nous avons aussi fait le choix d’identifier comme telles toutes les collectivités qui publient exclusivement sur data.gouv.fr et sont certifiées.

Sur le choix de GoogleMap : c’est un choix assumé. Nous sommes, beaucoup le savent, des acteurs et des militants de l’open data. Nous voulons contribuer à sa généralisation. Notre cible est claire : les débutants, les néophytes, les futurs stressés de l’échéance d’octobre 2018. Nous mettons en avant dans des publications, dans des conférences ou des interviews, OSM et bien d’autres projets ou sujets emblématiques. Mais nous ne nous adressons pas à notre communauté de l’open data. Nous visons tous les autres. Et l’amorçage n’est pas toujours facile. Alors nous faisons, avec cette carte comme avec quelques autres outils diaboliques ou supposés comme tels, au plus simple et au plus direct. Pour mieux faire passer ensuite nos messages.

Je ne suis pas certain de tous vous convaincre (j’en doute !), mais au moins l’explication est donnée (et je rassure ceux qui auraient pu y voir une forme de schizophrénie ou pire d’opendata washing).

Amicalement à tous
Jacques Priol


(Christian Quest) #2

Bien étrange justification pour le choix “assumé” de Google Maps.

Vous pouvez faire la même chose avec https://uMap.openstreetmap.fr et l’intégrer sur votre site.

Exemples: http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/panorama-opendata-territorial-idf-mgp_79212#11/48.8136/2.4798

Je reprends vos arguments pour tenter de comprendre…

Quelqu’un hors de la communauté de l’opendata ne serait capable de comprendre qu’une carte Google ?
Pour viser “tous les autres”, Google c’est forcément mieux ? On vise mieux ? Plus de “tous les autres” ? Google l’a mis en homepage ?
En quoi faire cette carte avec Google est plus “direct” ?

Pas convaincu…


(Samuel Goëta) #3

Je pense en effet qu’Umap fera bien mieux l’affaire et c’est plus cohérent par rapport au message.

Let’s eat our own dog food ou, en bon français, mangeons notre propre paté !


(Samuel Goëta) #4

PS : ne pourrions nous pas plutôt ranimer [l’excellente carte réalisée par Libertic]. Il y avait le site opendata-map.org qui était alimenté par un jeu de données en open data et qui représentait bien les différents échelons territoriaux. Il me semble que le code source était ouvert(https://libertic.wordpress.com/2012/07/16/la-carte-de-france-de-lopen-data-au-quotidien/).

cc @claire.gallon