📅 Les outils de l'open data : quels angles morts ? le 25 juin à 16h

Mise Ă  jour des donnĂ©es, contribution, qualité  J’ose espĂ©rer que le sujet parle Ă  certaines et certains d’entre vous ici. :upside_down_face:

Est-ce que cette discussion vous paraüt pertinente et, en tant qu’utilisateurs d’outils open data, qu’en attendriez-vous ?

Je rĂ©flĂ©chis, Ă  mon niveau (de citoyen), de plus en plus aux outils qui manquent aux administrations pour pouvoir rĂ©pondre aux demandes de transparence des citoyen·ne·s (en partant du postulat que l’Administration Ă  la volontĂ© et aurait des moyens).

Un des trucs que je pense qui serait super cool, et qui rejoint d’ailleurs la problĂ©matique soulevĂ©e ici : https://teamopendata.org/t/3234-pages-demail-de-anthony-fauci-responsable-de-la-strategie-sanitaire-americaine/, serait un logiciel permettant la publication des courriels. Par exemple, pour un parlementaire, moi Ă  leur place je souhaiterais publier tous les courriels Ă©changĂ©s sur l’adresse Ă©lectronique parlementaire. Cependant, on peut imaginer les problĂšmes techniques que cette volontĂ© politique impliquerait : demander le consentement de l’expĂ©diteur Ă  la publication de l’échange privĂ©, anonymisation (partielle, complĂšte ou inexistante ?), modĂ©ration, etc
 Ainsi, et je ne crois pas qu’un systĂšme automatisĂ© propose cela, un logiciel pour publier les emails serait un outil vraiment nĂ©cessaire, y compris pour l’Etat et les administrations qui pourraient vouloir publier tous les courriels ou ceux qu’on leur demande.

Les outils qui permettent de simplifier les demandes aux administrations existent. Alaveteli par exemple, qui n’est in fine qu’un outil d’envoi d’emails avec carnet d’adresse intĂ©grĂ©, un CRM quoi.

Les demandes par email aux administrations ne sont pas nouvelles, les journalistes et les associations comme Ouvre-boĂźte le faisaient dĂ©jĂ  depuis des annĂ©es. Ce que permet Alaveteli c’est de rendre ce processus simple et Ă  la portĂ©e du plus grand monde et que, de bout en bout, tous les Ă©changes par email soient rendus publics. Cela en fait la seule spĂ©cificitĂ© mais aussi sa grande force.

Le problĂšme, et c’est une observation que j’avais Ă©mise lors du lancement de Ma Dada, c’est que si dans le mĂȘme temps rien ne change au sein des administrations qui reçoivent ces demandes, tout ce que cela va engendrer c’est une augmentation des dĂ©lais de rĂ©ponse et des refus, voire leur systĂ©matisation. Cependant, le fait de rendre cette situation intenable en rendant ces manquements Ă  la loi de plus en plus flagrants peut Ă©galement ĂȘtre un objectif et une stratĂ©gie en soi. :wink:

Rien ne pourra s’amĂ©liorer sans des changements structurels qui mettent ces organisations en capacitĂ© de rĂ©pondre aux demandes, c’est Ă  dire de produire et traiter les donnĂ©es qui leur permettront de le faire.

Mais ça c’est une question bien plus complexe, Ă  laquelle l’outillage numĂ©rique ne peut fournir Ă  l’heure actuelle que 10 % de la rĂ©ponse. :slight_smile:

Oui je connais Alaveteli. Mais ce que je proposais Ă©tait cĂŽtĂ© administration ou avec l’exemple du parlementaire.

L’idĂ©e est de pouvoir plus facilement publier les Ă©changes par courriels car ce sont des documents publics, ou pour l’exemple d’un parlementaire, vouloir avoir une transparence sur le lobbying en publiant tout ses emails.

D’accord je comprends mieux. Cependant, si l’on reste sur l’exemple que tu donnes, Ă  savoir les 3200 emails d’Anthony Fauci qui ont pu ĂȘtre rendus publics aprĂšs un important traitement manuel, ce qui fait que cela a Ă©tĂ© possible aux USA et que cela ne l’est pas en France ne me paraĂźt pas liĂ© au numĂ©rique.

1 Like

Pour les parlementaires, je pense que c’est du domaine du choix, rien n’est imposĂ© par la Loi Ă  ce niveau.

Publier ne serait-ce que la liste des mails (expéditeur, date, sujet) serait un premier pas de transparence, plutÎt que de publier systématiquement tout le contenu car cela pose de nombreux problÚmes de confidentialité (je repense à certains mails reçus à data.gouv).

Il y avait un projet EIG qui avait comme but de faire le tri automatique pour les services d’archives, pour Ă©liminer la correspondance privĂ©e. Ceci pourrait aussi ĂȘtre exploitĂ©.

Mais il est sĂ»r que les outils sont une belle excuse derriĂšre laquelle on se retranche bien facilement et qu’avoir un outil adaptĂ© pourrait faire que l’excuse ne soit plus valable
 mais il y aura autre chose :wink:

1 Like

Quand on voit le mal qu’on a avoir des donnĂ©es tout ce qu’il y a de plus normal sans parler des dĂ©penses des parlementaires dans le cadre de leur mandat, il me parait complĂštement illusoire de vouloir demander la publication de leur correspondance. Tu leur fais une dĂ©claration de guerre et t’attaque Ă  leur indĂ©pendance (vont-ils te dire).

Pour revenir sur la question des outils, je pense qu’il y a matiĂšre Ă  amĂ©lioration de madada. Ce serait dĂ©jĂ  super.

Alors, c’est pour quand l’épisode 2 ? :blush:

1 Like