Les bornes à incendie

Bonjour à tous

Le sujet des bornes à incendie nous active certainement depuis plusieurs années et j’ai récemment demandé à mon agglomération de procéder à la publication des informations dont elle disposait à leur propos.
La réponse est évidemment négative.

A la recherche d’éléments qui pourraient me permettre de saisir la CADA sereinement, je m’aperçois qu’il y a peu de travail officiel sur la question.

  • Le modèle de donnée minimal de l’Afigéo établi en 2017
  • Ce draft pour l’évolution du socle commun des données locales
  • Plusieurs collectivités ont déjà publié la cartographie des PEI
  • OpenStreetMap recense au moins 117 000 de ces points en France

Aucun avis CADA ou texte réglementaire/légal ne semble traiter du points de l’ouverture de ces données.
Le modèle de l’Afigéo est d’abord un format d’échange et n’engage en rien une publication en données ouverte sur l’ensemble de son périmètre.

Ainsi est-ce que quelqu’un a déjà conduit une procédure à ce propos ?
Cela m’embêterait d’avoir un avis CADA négatif.

Bonne fin de dimanche !

Déjà tu as reçu une réponse. Comment est justifié le refus ?

A moins que l’administration interrogée ne soutienne que les pompiers ne disposent pas d’une telle carte, je ne vois pas pourquoi la CADA ne te donnerait pas raison.

Par contre si la carte est en papier, il faudra faire avec au mieux un scan.

Bonjour @mbl

Le refus est justifié pour motif de sécurité. La connaissance des positions les rendrait plus vulnérables.
C’est un argument régulièrement évoqué. Alors que les bornes sont peintes en rouge et que la collectivité m’indique bien dans sa réponse tenir ces données à disposition du SDIS.

MAIS, la collectivité souhaite aussi publier les fontaines publiques, également alimentées par le même réseau. A vrai dire je ne comprends plus si c’est sensible ou pas.

La carte n’est pas en papier, les réseaux souterrains sont tenus d’être positionnés précisément dans le cadre de la réglementation anti-endommagement des réseaux, les points d’eau incendie faisant partie de ces réseaux en zone urbaine, la cartographie est numérisée.

J’ai pris le soin de répondre simplement à la collectivité en leur laissant une chance supplémentaire et la CADA sera saisie à l’issue de ce round.

La CADA ayant déjà rendu un avis favorable à la publication de données potentiellement plus sensibles sur l’eau potable (les forages de puisage), j’ai plutôt confiance dans la suite…

1 Like

Bonjour Francois, je réponds à ce post et par la même occasion à ton mail. Oui un travail a été entamé pour normaliser les bornes incendies. Je sais aussi que des esprits chagrins se réfugient derrière une question de sécurité publique pour ne pas les publier. Comme si le fait de les publier en open data les révélait à des « sauvageons » qui ne les auraient pas vu sur le trottoir et qui s’amuseraient à déclencher des feux à proximité après les avoir verrouillés ou qui en profiteraient pour se rafraîchir les étés de canicules. Cela ne tient pas. Il s’agit plutôt de mauvaise volonté. Mais je serais intéressé pour connaitre les raisons invoquées, il y en a peut-être des bonnes. Je sais qu’il existe la notion d’opérateur d’intérêt vitaux ou OIV (https://www.ssi.gouv.fr/entreprise/protection-des-oiv/protection-des-oiv-en-france/) et donc de Ressources d’Intérêt Vitaux. Malheureusement, pour les protéger, ils n’en font pas la liste :frowning: On pourrait s’adresser à eux pour leur demander ce qu’ils en pensent. Il ne faut pas être trop optimistes… : secretariat.anssi [at] ssi.gouv.fr

1 Like

Quand on consulte les personnes qui s’occupent réellement de sécurité (par exemple au SGDSN si ma mémoire est bonne), elles disent que quelque chose de non protégeable physiquement ne sera pas plus protégé par la non-diffusion de données.
C’est une sécurité en carton.

La question avait été posée justement au sujet des puisages d’eau potable, impossible à protéger/surveiller, tout comme les châteaux d’eau qu’on aurait du mal à cacher.

Invoquer la sécurité ici, c’est du même niveau que sortir à tout bout de champ le RGPD… une bonne excuse pour ne pas publier ou une totale méconnaissance du sujet.

1 Like