Le rapport Villani booste les communs

Si vous ne l’avez pas lu, le rapport de Cédric Villani sur l’intelligence artificielle consacre tout un chapitre aux données et à l’open data. L’ouverture des données et la constitution de “communs” sont promus mais avec trois exigences:

  • penser l’open data en fonction de leur intérêt par rapport à l’IA, car c’est là que la valeur se créera
  • prioriser les domaines : sont cités notamment la mobilité et l’environnement / ouvrir des portails thématiques mêlant des données publics et privées. A noter l’exemplarité de la Fabrique des mobilités et une grande prudence sur la définition d’obligations pour les opérateurs privés sur les données d’intéret général.
  • raisonner en cercles d’utilisateurs pour ne pas tout livrer aux GAFAM / BATX et satisfaire aux besoins de la R&D comme aux exigences du RGPD

La constitution de ce gisement de données, terrain d’usage-expérimentations de l’IA, est jugé ultra-prioritaire.
Reste à savoir si les moyens suivront.
Le rapport “Donner un sens à l’intelligence artificielle Pour une stratégie nationale et européenne”

1 Like