Conférence APDU (USA) : jusqu’où va le travail d’ouverture des données ?

On y lit notamment :

A significant portion of the audience worked at federal agencies. I believe that it was during this session when someone said “I can’t tell how much of my time should be dedicated to supporting the data and analyses which I publish. In a very real sense, my job ends when I publish it.” This question helped me understand why it is sometimes difficult to get help understanding how to use government datasets: there simply aren’t incentives for data publishers to support users of that data.

Soit :

Une part importante de l’audience travaillait dans des agences fédérales. Je crois que c’est durant cette session que quelqu’un a dit « Je ne suis pas capable de dire quelle proportion de mon temps devrait être consacrée à faire le service après-vente des données et analyses que je publie. D’une manière bien réelle, mon boulot finit quand je les publie ». Cette question m’a aidé à comprendre pourquoi il est parfois difficile d’obtenir de l’aide pour comprendre comment utiliser les jeux de données publics : il n’y a tout simplement pas assez d’incitations pour les producteurs de données pour faire le service après-vente de ces données.

1 Like

En effet, les agents ont rarement dans leur mission de dialoguer avec les usagers des données. C’est pour cela que beaucoup de portails n’ont pas de fonction de commentaire ou de dialogue autour des jeux de données et c’est souvent désactivé.

Au delà ça, le problème organisationnel que j’ai identifié dans ma thèse c’est que l’open data ne fait pas partie des missions des producteur de données. Il y a souvent juste le responsable de projet open data qui a l’ouverture des données dans ses missions. Ce qui fait que l’ouverture se fait en marge du travail normal de l’administration voire parfois sur le temps perso.

PS : petit feedback @joel, bien penser à formuler les titres des messages pour ouvrir des débats au delà juste d’un partage de veille. Ici j’aurais bien mis “Conférence APDU (USA) : jusqu’où s’arrête le travail d’ouverture des données”. Aussi à voir peut etre de traduire la citation si ça demande pas trop de boulot, ça aiderait du monde à engager sur des contenus internationaux.

1 Like

Merci @samgoeta pour le feedback, je vais m’appliquer à être un meilleur community manager :slight_smile: