Carte participative pour recencer les initiatives d'open data territorial en France


(Boris Mericskay) #1

Bonjour,

j’ai vu aujourd’hui circuler sur Twitter une “carte” censée illustrée la situation de l’OD local en France au 1 janvier 2018

Je ne suis pas convaincu par l’exhaustivité et la pertinence de cette carte comme représentation géographique de l’OD en France. OpenDataFrance (et notamment Loïc Hay) avait tenté une première cartographie de l’OD l’an passé http://www.opendatafrance.net/lassociation/les-acteurs-2/, mais ce travail nécessite du collectif et surtout une MAJ.

C’est pourquoi je propose à la communauté de constituer une carte participative et ouverte (Umap-OSM) pour recenser géographiquement les portails, initiatives, IDS,… que vous connaissez sur le territoire. Je viens de commencer pour la Bretagne et ses alentours.

Lien carte : http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/open-data-territoriale_197047

Pas besoin de compte, il suffit de cliquer sur le crayon en haut à gauche et de poser un maximum de punaises avec les URL quand elles existent.

Pour les moins à l’aise avec l’application, je me chargerais de tout remettre en forme (type, couleur, URL,…)

Merci de votre contribution !


(MAHAIS) #2

Bonjour,

Nouvellement arrivé au sein de Teamopendata, et découvrant les différents projets, axes de travail,… je trouve l’idée particulièrement intéressante et structurante pour certaines collectivités et autres structures publiques ou para-publiques.

Serait-il possible d’ajouter quelques critères sur les fiches de présentation ? je pense notamment à une information sur le ou les types de données traitées par grandes thématiques (open data transport / finances publiques / GRC C pour citoyen et non client :wink: / environnement / énergie…) afin d’identifier des structures ressources pour ceux qui souhaiteraient se lancer mais avec peu de connaissance.

Je vais de mon côté commencer à l’alimenter principalement avec des des collectivités territoriales.

Merci pour cette initiative et espérant que nombreux soient les contributeurs.

Christophe


(Boris Mericskay) #3

Bonjour,

oui tout à fait, il serait très intéressant de qualifier les dispositifs selon leurs thématiques.
Il suffit juste de rajouter dans la description des mots-clefs en plus de l’URL.
Après en fonction des contributions il faudra voir comment organiser les infos pour optimiser l’utilisabilité de la carte.

En tous cas merci pour vos futures contributions :slight_smile:

Boris


(Samuel Goëta) #4

En fait, il s’agirait de ranimer le projet Open Data Map de Libertic :

Le site est mort malheureusement mais c’était très bien fait : http://www.opendata-map.org/


(Joël Gombin) #5

Ou alors structurer une démarche de type open data census. Open Knowledge France avait commencé à lancer ce projet sur les collectivités françaises.


(Joël Gombin) #6

[TEASING]
Par ailleurs, pour info, nous allons publier dans les heures qui viennent un recensement des jeux de données ouverts dans une quinzaine de villes françaises.
[/TEASING]


(Boris Mericskay) #7

Les sources sont multiples en tous cas

en tous cas je penses que ça vaut le coup de recencer sous forme de BD (ici spatialisée) les dispositifs OD afin d’avoir une vision plus exhaustive du processus et pouvoir vraiment le quantifier.

Je suis partant pour l’idée d’un vrai open data census FR, à voir comment le structurer et l’alimenter


(Samuel Goëta) #8

Et il y a aussi les données du projet OpenDataInception d’OpenDataSoft (filtrées ici pour la France).

Je serai preneur d’élements sur le projet d’observatoire de l’open data porté par Open Data France, poke @jmbourgogne


(Timothée Gidoin) #9

Les Français veulent savoir M. Gombin !


(jmbourgogne) #10

OpenDataFrance a fait le constat que l’établissement d’un référentiel était difficile à maintenir, qu’il demandait finalement beaucoup plus que recenser les collectivités déclarant une ouverture de leurs données : il faut aussi collecter les données publiées pour connaitre leur nature, leur thématique, leur contenu (et en lien avec un autre projet, Qualidata, leur qualité).

1/ Pour cela, nous sommes en train de mettre en place un “Observatoire de l’open data dans les territoires” en l’outillant au maximum :

  • une plateforme de collecte enrichie (moissonneur, mineurs, …)
  • des outils de traitement (data-analyse)
  • des canaux de restitution : principaux indicateurs de suivi (une dizaine), un site de consultation interactive (cartes, etc), des analyses détaillées, bien entendu l’ensemble des données brutes en open data.
    Ce projet est soutenu par la Caisse des Dépôts et le sera aussi probablement par l’Etat; des acteurs privés contribuent à ce projet en particulier Nam’R qui opère la plateforme technique. Une collaboration sera aussi sans doute établie avec SciencePo. Une présentation de l’observatoire sera faite en avant-première au début de mois de Mars à la StationF à Paris. Je vous tiendrais informés…
    Dans la première version de cet Observatoire, nous nous intéressons aux seules collectivités territoriales (pour simplifier et valider un périmètre qui nous est connu), dans les prochaines versions, nous aborderons en partenariat avec les experts des sujets, les autres données territoriales : géographiques (issues des IDG), services de l’état (DDT, DR), thématiques (tourisme, transport, CCI…).
    2/ la carte qui a été présentée hier est encore une ébauche mais elle a été créée automatiquement par les scripts de collecte et de synthèse. C’est quand bien pratique pour une analyse dans le temps. On a constaté cependant que des initiatives n’avaient pas pu être identifiées, on pourra alors enrichir la collecte par de sources auto-déclarées ou crowd-sourcées. Il faut imaginer ou et comment cela se fera.
    3/ Connaitre la publication des données, c’est bien, mais l’Observatoire s’intéressera aussi à la Réutilisation (les usages, les applications et les dispositifs de médiation et d’animation). Ces données-là sont difficiles à trouver de façon automatique. Il faudra alors mettre en place des canaux de déclaration (en propre ou récupération d’information collectées ailleurs, data.gouv.fr par ex. pour les réutilisations).
    Pour l’instant, nous faisons un proto un peu avancé. On va élargir les contributions et la participation à l’ensemble des acteurs quand on est un peu clair.

#11

Pour info et pour rebondir sur la carte de départ, j’ai eu l’occasion de leur signaler directement qu’il y avait parfois confusion entre les services de l’Etat qui libère (les DDT, INSEE, etc…) et les services départementaux.
En Savoie/Haute-Savoie en l’occurence, il y a la DDT qui a libéré ses données, alors que la Régie de Gestion des données 73-74 offre ses services aux collectivités uniquement (par manque de moyen officiellement).
Ces derniers n’ont pas de données ouvertes, pourtant les deux départements sont verts.

Ainsi l’approche collaborative est toujours plus pertinente


#12

Merci @jmbourgogne pour ce statut. À ta dispo pour collaborer sur l’observatoire, en particulier sur la partie ré-utilisation des données, etc.