Bases Nationales, Données locales : extracteur et convertisseur

des news…On s’intéresse depuis longtemps à projeter des données contenues dans des bases nationales à l’échelle communale ou inter-communale. Pourquoi ? pour aider les collectivités a se réapproprier des données (qu’elles ont souvent produites à l’origine), à faciliter leur présentation pour les acteurs locaux, a convertir ces données dans des formats standards quand ils existent.
Nous avions lancé le projet GéoDataMine l’an passé pour extraire des données d’OSM.
Nous lançons en ce moment un nouveau projet (nom de code DataClic mais on le changera parce que le terme est pris), avec le même partenaire, Adrien Pavie.
Site de test : http://geodatamine.fr:3100/

Pour l’instant, nous avons deux modules d’extraction : Totem (les budgets du territoire) et Sirène (les entreprises du territoire).
Nous souhaitons étendre le périmètre avec de nouveaux modules. Nous avons commencé un référencement de sources nationales ici : Plateforme d'extraction, de conversion et de normalisation - DataClic

Ma question est : quelles seraient les bases nationales qu’il serait utile d’utiliser? pouvez-vous nous donner les liens, les codes d’accès si elles ne sont pas « complètement » ouvertes, l’intérêt de telles données pour le territoire (5 : très fort, 1 : faible).

4 Likes

Super initiative !

Du côté de transport.data.gouv.fr on anime 3 bases nationales pour le moment et bientôt plus.

  • Pour la Base Nationale des Lieux de Stationnement, je dirais « Intérêt 2 » parce que les données locales sont déjà disponibles en open data, l’agrégation se fait à partir de dataset locaux
  • Pour la Base des aires de covoiturage, là l’intérêt peut être de 4 parce que les aires nous sont transmises par différents acteurs et ça peut vraiment intéressant d’en extraire des datasets locaux.
  • Pour les Bornes de Recharges électriques (IRVE), même histoire, de nombreux acteurs alimentent la base et il serait intéressant de pouvoir extraire des fichiers locaux.

Et bientôt le stationnement vélo et les aménagements cyclables !

Je commencerai par l’essentiel : les bases du SPD (oui, le Service Public de la Donnée).

SIRENE en fait partie, mais il faut continuer avec:

  • la BAN (redécouper le département en communes, ce que je faisais fut un temps),
  • le RGE (BD Topo par exemple, découpée à la commune), photo aérienne,
  • le cadastre (il n’est déjà, faut juste pointer dessus),
  • le RNA pour obtenir la liste des associations,
  • le RPG, surfaces cultivées,
    etc…

En profiter aussi pour mettre en avant les identifiants uniques de ces bases pour qu’ils soient réutilisés le plus souvent possible :wink:

Les portails EauFrance, MilieuMarinFrance et NatureFrance sont des points d’accès aux banques nationales de données publiques sur l’eau, le milieu marin et la biodiversité. L’intégration des données sur l’eau peut être facilitée en utilisant les API de Hub’Eau, du Sandre ou de l’INPN.

1 Like

Bonjour,
je profite de ce sujet pour signaler que l’article de la banque des territoire mélange osmdata et géodatamine, attribuant à ODF OSMdata :

la description dans le texte de l’article correspond à ce sujet de discussion mais renvoie sur OSMdata mis en place seulement à partir de données OSM et sur les serveurs OSM-fr.

Lu ici et confirmé en allant voir sur l’article ci-dessus

le lien dans le tweet ne fonctionne pas

1 Like

Pour info, à l’époque il y avait des travaux à Etalab dans ce sens, voir notamment l’outil sécateur GitHub - etalab/secateur: Dynamic CSV splitting based on columns’ values.

tu as raison Vincent, je n’avais pas vu que l’article de Localtis avait mis un mauvais lien, OSMData au lieu de Géodatamine. Je vais demander au rédacteur de le corriger tout de suite. Mais le tweet pourrait être plus clair, et dire que l’outil évoqué est en fait géodatamine.fr, effectivement porté par l’opendatafrance avec la contribution d’OSM. et que la communauté OSM a mis à disposition un outil OSMData de visualisation de données géolocalisées (c’est le bon terme? géodatamine permet lui de télécharger des données thématiques sous forme de fichier, avec leur métadata, sur un périmètre communal ou inter-communal)

merci Nicolas

Merci PAC. On va voir ce que l’on peut récupérer mais c’est assez embêtant ces outils qui sont mis en service et puis abandonné. Je ne parle même pas de l’initiative « territoire.data.gouv.fr » qui me semble arrêtée…

Super sources. Merci AA

Beaucoup de communes sont intéressées pour avoir une base des commerces, encore plus en période troublée. Je pense qu’elles se sont aperçues qu’elles manquaient de données mobilisable rapidement.

Donc base des commerces: 4-5

1 Like

Oui mais il n’existe pas de base nationale des commerces qu’on pourrait redecouper ?

Faire une extraction OSM, mais ce serait bien incomplet. En même temps, comme il n’existe aucune base proprement dite, c’est la seule solution. Ca pourrait encourager les communes à contribuer et à faire leur propre base à partir d’OSM puisque Sirène c’est bien mais pas forcément exploitable.

SIRENE + RNM… ça couvre en principe les commerces et artisans (pour les métiers de bouche qui fabriquent).

Ah oui… le RNM est « ouvert », mais accessible que par API unitaire (faut fournir le SIREN). Grrr…

certes pour établir une liste de commerces (assez imparfaite je pense), mais ce sera quand même très peu qualifié d’un point de vue « métier »…

Si tu as mieux comme base opendata nationale à saucissonner localement, je suis preneur !

Attention, les bases de référence ne sont justement pas des bases métiers.

Elles ne contiennent que des éléments en principe homogènes, exhaustifs et génériques (et surtout un identifiant pivot), qu’ensuite, localement et en fonction des divers métiers on complète (et qu’on publie en opendata bien sûr quand rien ne s’y oppose).

C’est un bel objectif d’exposer les données de commerce pour permettre l’élaboration d’observatoire sur le commerce de proximité, J’ai déposé un projet auprès de l’ANCT pour établir un référentiel Commerce (l’équivalent de Transport, BAL, Urbanisme ou Tourisme). L’origine des données est effectivement multiple : la base Sirene (et autre bases nationales comme celle des Métiers,), les données produites par les collectivités elles-mêmes, des données « privées » - à vérifier quand même- comme celle des CCI ou de fédérations de commerce, enfin des données crowdsourcées. Par ex. dans OSM, et il existe déjà dans géodatamine un module d’extraction relatif aux commerces, mais on peut aussi imaginer des outils de déclaration par les commerçants/artisans de leurs activités comme l’a fait l’AGURAM dans le cadre de leur projet IM’Observer. Des réflexions sur un schéma Commerce ont déjà été menées dans le cadre d’un programme d’expérimentation avec la Banque des Territoires. A suivre…

merci

oui précise, je ne connais pas l’auteur plus que cela, c’était simplement pour attribuer le retour d’erreur dans l’article de localtis, qui se mélange les pinceaux :smiley:

on a joué aussi un peu ici avec BANCO BAse Nationale des Commerces Ouverte (BANCO) - data.gouv.fr

C’est là d’ailleurs : Services pour structurer, mutualiser et exploiter les données relatives aux commerces - Soutien aux propositions - Transformation numérique des collectivités territoriales - Mon Incubateur des Territoires