11 - Contrôler l'hébergement des données

CONTEXTE

Les impacts environnementaux des centres de données sont multiples, et dus en particulier à la consommation d’électricité pour l’alimentation et le refroidissement des équipements informatiques, à la fabrication de ces mêmes équipements, à l’artificialisation des sols pour l’installation du centre de données et à la consommation d’eau.

Le Code de conduite européen pour les centres de données vise à encadrer l’hébergement (SaaS ou On-premise) à travers différents indicateurs.


1 - Demander des éléments de transparence à son hébergeur

Afin de réduire en valeur absolue l’empreinte environnementale des data centres, il peut être nécessaire de demander à son hébergeur des éléments de transparence sur :

  • la localisation géographique : cette localisation va avoir une influence sur l’empreinte environnementale notamment via le mix électrique, ainsi qu’en termes de transfert des données,
  • le taux de disponibilité : cette caractéristique détermine le niveau de redondance des équipements de l’infrastructure mise en place,
  • la superficie (en m²),
  • la densité électrique (kW/baie, kVA/baie).

2 - Prendre en compte des critères environnementaux lors du choix d’un prestataire d’hébergement

  • Adhésion au Code de conduite européen pour les datacentres ? oui / non

  • Gaz à effet de serre :

    • Utilisation d’équipements issus du réemploi : oui / non ou en %
    • L’empreinte de la fabrication et de la fin de vie des équipements.
  • Energie

    • Utilisation d’énergie électrique d’origine renouvelable : oui / non ou en %
    • Eco-efficacité du service hébergé : kWh/Go
    • Power Usage Effectiveness : PUE < 1,2 (exemple)
  • Eau

    • Mesure et réduction de la consommation d’eau (WUE : water usage effectiveness) : oui / non
    • et quantification : WUE < 1 L par kWh (exemple)
  • Infrastructure

    • Récupération de la chaleur fatale produite par les serveurs ? oui / non
    • Écoconception du bâtiment : oui / non
    • Écoconception des serveurs : oui / non

3 - Définir une stratégie d’hébergement responsable
Des décisions liées à des enjeux de gouvernance peuvent aider à limiter l’empreinte environnementale des services hébergés :

  • Définir une stratégie de mutualisation des ressources de stockage avec d’autres territoires/institutions ou services,

  • Intégrer des critères d’achats responsables respectant les critères du Code de Conduite européen des centres de données

  • Définir un process efficient de scalabilité . Augmenter ou réduire les ressources de stockage nécessaires selon les besoins réels.

  • S’aligner à un plan de souveraineté des données , en refusant par exemple l’utilisation de services hébergés ou monétisés hors Europe (GAFAM…), et privilégier les hébergements recommandés SecNumCloud

Écoconception, cybersécurité et protection des données, quelles synergies ?


RETOURS D’EXPÉRIENCES

La Métropole de Lyon a travaillé sur un processus de Dockerisation visant à mieux contrôler et suivre les services hébergés et une gestion des ressources optimisée.


ÉVALUATION

Priorité :

  • prioritaire,
  • recommandée,
  • pour aller plus loin

Mise en œuvre :

  • facile,
  • moyenne ,
  • difficile

Exemple(s) d’indicateur(s) de pilotage

  • hébergement signataire du Code de Conduite européen des centres de données : oui/non
  • % / listes des critères du code du Code de Conduite européen sur les Datacentres appliqués

Exemple de pilote : Responsable DSI
Services et personnes à associer : Service des achats, RSSI, Partenaires ou prestataires


Lien vers la fiche : 11 - Contrôler l'hébergement des données - GREENDATA pour un impact maîtrisé des données


Votre avis nous intéresse.
Que pensez-vous de ces propositions ?

  • :green_circle: D’accord,
  • :orange_circle: Mitigé,
  • :red_circle: Pas d’accord.

0 votant

Vous avez des suggestions ?
Commentez ci-dessous !