Format GeoJSON pour data.gouv


(Vincent Bergeot) #1

Bonjour,
je bosse avec une mairie qui souhaite publier des données carto (carte scolaire, les quartiers, les pistes cyclables, les zones 30 et bleue) sur data.gouv.

Il crée et exporte les données en geojson depuis Umap et me demande si c’est le bon format pour data.gouv ?
Pourquoi cette question ? Car il me dit qu’un validateur (geojsonlint) remonte des erreurs right-hand-rule et qu’il doit retravailler les fichiers avec mapster (https://mapster.me/right-hand-rule-geojson-fixer/).

j’ai tendance à répondre :
1- oui c’est quand même un geojson, vas-y publie !
2- je fais remonter sur umap pour voir si cela peut intégrer ce right-hand-rule,

Avis, remarque, question ?
question doublée sur le forum umap d’osm-fr


(Christian Quest) #2

D’où provient le geojson ? Il a été créé dans umap ou bien importé depuis une autre source ?

Je pose la question pour savoir d’où vient le problème initial… problème assez marginal dans les faits.

Pour datagouv, plutôt que d’exporter et republier le fichier, il est plus intéressant de fournir le lien de téléchargement umap, comme ça les données seront identiques à celles mises à jour sur umap, sinon on peut craindre d’oublier de refaire un export et une mise à jour pour datagouv.


(Vincent Bergeot) #3

Merci @cquest

Il a été créé dans Umap.

j’ai ouvert une issue : https://github.com/umap-project/umap/issues/685


(Vincent Bergeot) #4

Merci pour cette idée


(Boris Mericskay) #5

Le choix du GeoJSON comme format de fichier géographique est à mon avis un bon choix pour la publication de jeux de données ouverts spatiaux. Même si il n’est pas reconnu par l’Open Geospatial Consortium comme un standard ouvert de cette communauté il présente plusieurs avantages :

  • Format ouvert en alternative au shapefile d’ESRI (propriétaire)

  • Fichier unique contrairement au shapefile ce qui facilite sa diffusion en ligne

  • Très bonne interopérabilité avec les principales solutions/bibliothèques de Webmapping

Par contre il présente aussi quelques désavantages dans les (ré)utilisations :

  • Manque de stabilité en termes de traitement de gros volumes dans les logiciels SIG

  • Peu interopérables avec les logiciels de la gamme ESRI

  • Encore peu connu et peu utilisé par les géomaticiens pour qui le shapefile reste le standard de fait

Bref dans l’idéal c’est bien de proposer à la fois du GeoJSON et du Shapefile pour pouvoir répondre aux attentes de tous types d’utilisateurs (spécialistes comme novices) :wink:


(Christian Quest) #6

Et un jour on passera au GeoPackage…

  • OGC (donc ouvert)
  • vecteur et raster
  • monofichier… voire plusieurs couches dans un même fichier