4 futurs souhaitables pour l'Open Data ?


(Charles Nepote) #1

Dans 2 jours c’est la journée Open Data impact #4, dédiée à la feuille de route de l’Open Data.

Simon Chignard et moi-même avons produit 4 futurs souhaitables à discuter/challenger, nous permettant de construire ensemble cette feuille de route. Rendez-vous dans 2 jours, mais on peut aussi discuter ici même :wink:

Futur souhaitable #1 - 2025, la data est devenue le meilleur allié des acteurs publics

En 2025, les collectivités territoriales se sont pleinement emparées du potentiel des données. Chaque politique publique bénéficie maintenant de l’apport des données, de la conception à la mise en oeuvre et l’évaluation. La circulation de la donnée est rentrée dans les pratiques quotidiennes. Les agents ont accès à des données pertinentes pour le territoire produites par leur collectivité mais aussi par des acteurs tiers (secteur privé, secteur associatif, société civile, …). D’ailleurs, pour permettre une plus grande diffusion de la culture des données, dès l’année prochaine, en 2026, une épreuve des concours administratifs des catégories A et B sera consacrée à la maîtrise des données (littératie).

Futur souhaitable #2 - 2025, 15 millions de français formés à la donnée

D’ici 5 ans, faire de la France le leader de l’utilisation des données : telle était l’ambition du “Grand Plan Data” annoncé en 2020 par les autorités. Métrique retenue : dans un groupe de 6 personnes, il y a toujours au moins deux personnes formées à la donnée. Gouvernement, collectivités, organismes de formation professionnelle, éducation nationale…, les acteurs concernés n’ont pas lésiné sur les moyens : MOOC permanents et ouverts, formations diplômantes, tutoriels, démo vidéo, logiciels libres ad hoc, infolabs territoriaux… et même la “nuit de la data” sur France 2 à une heure de grande écoute ! Dans ce paysage, les données ouvertes jouent un rôle primordial. Elles forment une réserve inépuisable et accessible. Elles sont le terrain de jeu favori de toutes ces initiatives, qui le lui rendent bien : quantité, qualité et usages ont considérablement augmentés.

Futur souhaitable #3 - 2025, les données ouvertes sont devenues une des sources habituelles de mon métier (quelle que soit ma profession)…

“Ils ont fait de sacrés progrès !”, “Je ne savais même pas que cela existait, aujourd’hui je ne pourrais pas m’en passer” racontent ces cohortes d’usagers des données ouvertes. Artisans, enseignants, ingénieurs, commerciaux, responsable de production…, toutes professions de tous domaines utilisent au quotidien des données ouvertes. En quelques années leur nombre c’est encore développé, elles sont désormais simples à utiliser et “beaucoup sont standardisées pour mon métier”. L’État et les collectivités ont particulièrement soigné la production de jeux à haut potentiel d’usage ; en 2019 c’était l’adresse (BAN), le répertoire des établissements (SIRENE), etc. Aujourd’hui c’est 95% de la mobilité sous un seul standard, la quasi-totalité des événements culturels, la météo, etc. Qui n’utilise pas d’Open Data aujourd’hui ? Même les acteurs du patrimoine ont joué le jeu !

Futur souhaitable #4 - 2025, l’Unesco reconnaît officiellement 30 initiatives de production citoyenne de données qui contribuent à la transition écologique

C’est une cérémonie d’un type particulier qui aura lieu ce soir au siège de l’Unesco : la reconnaissance officielle de 30 initiatives de production de données par des citoyens qui contribuent à la transition écologique. À la clé: l’accès à un fonds de soutien doté de 120 millions d’euros. Analyse de micro-congestion automobile au niveau d’un quartier, lutte contre les pesticides dans la chaîne alimentaire, aide à l’optimisation des transports du quotidien, … : les thématiques sont variées mais ont toutes en commun d’être portées par des citoyens qui ne sont pas des geeks. Produire et partager de la donnée pour documenter un phénomène, défendre une position et participer au débat public font maintenant partie de la panoplie de ces nouveaux militants.


(Joël Gombin) #2

Merci @CharlesNepote, ces quatre scénarios sont alternatifs ou (potentiellement) cumulatifs ?


(Simon) #3

Bonjour Joël,

Ils ne sont pas exclusifs les uns des autres. On peut tout à fait imaginer qu’un méta-futur souhaitable soit une combinaison, à des degrés variés, des 4 futurs souhaitables imaginés ici et d’autres futurs que les participants à la journée #open-data-impact ne manqueront pas de proposer.


(Boris Mericskay) #4

Merci pour ces quatre scénarios prospectifs, au cœur de trois d’entre eux se pose la question de la formation aux données qui à mon avis est un enjeu majeur à la fois pour les décideurs et praticiens de demain mais plus globalement pour la société civile.

Cette question devrait à court terme se traduire par une réelle réflexion et surtout plus d’échanges entre praticiens, enseignants et formateurs pour développer plus de synergies. Un chantier structurant s’ouvre à nous pour ne pas laisser de grandes entreprises, éditeurs de solutions ou instituts de formations privés s’accaparer cette mission d’utilité publique :wink: